jeudi 8 novembre 2007

Porc-épic


Arcangues, août 2007.

3 commentaires:

Michel-Jean Dupierris a dit…

Le pas du tatou
Comme un manitou
Jouant au matou
Comme un passe-partout
La nuit pour atout
Étouffant sa toux

Il joue son va-tout
Dans la nuit surtout
Pour quelques poutous
Sa soupe au pistou
Avec des mange-tout
Dans un grand faitout

véronique a dit…

" LE CONTEUR:
Ça, c'est la page du hérisson. Tiens, qu'est-ce que je te disais, le voilà!

LE HÉRISSON:
Évidemment, c'est toujours pareil, on se pique à ma page, on se pique en me caressant... Et les gens se piquent d'avoir du coeur. Et moi je ne suis qu'un hérisson tout seul, tout seul, tout seul...

Oh qu'est-ce qu'il pique ce hérisson
Oh qu'elle est triste sa chanson

CHOEURS:
Oh qu'est-ce qu'il pique ce hérisson
Oh qu'elle est triste sa chanson

LE HÉRISSON:
C'est un hérisson qui piquait qui piquait
Et qui voulait qu'on le caresse-resse-resse
On le caressait pas pas-pas-pas-pas
Non pas parce qu'il piquait pas mais parce qu'il piquait"
( Emilie Jolie )

Fifi a dit…

"Eric et porc-épic ont des piques
Ils piquent
pique, pique, pique
aïe ça pique
Eric et porc-épic vont aussi souvent au pique-nique
et font de la mécanique."
Sylvain Enault cm2

Une erreur est survenue dans ce gadget